La jeunesse enmerde le FN et les vieux aussi.

Publié le par ventlibertaire33.over-blog.com

banderolle-9-mai-2005Les instituts de sondage et la presse ont trouvé leur dernier truc pour faire du business, vendre du papier et accroitre le nombre de consultations de leurs pages web. Ce nouvel eldorado s'appelle Marine Le Pen, fille de son père qui porte bien évidemment les mêmes idées nauséabondes que son père et toute l'extrême droite Française, européenne et mondiale.
Il faut dire et reconnaitre que cette leader nationaliste est autrement plus engageante que son aïeul, tout comme son père mais mieux que lui, elle sait jouer de son image médiatique et taper là où ça fait mal ce qui lui attire quelques sympathies nouvelles de la part de Français de droite complètement déboussolés et perdus  par la politique et les mensonges de Nicolas Sarkozy débités depuis 2007 qui essaye lui aussi de faire du Le Pen mais les citoyens semblent préférer l'original à la copie.
Quant à la gauche, c'est pour l'instant l'attente du messie, cette fois ci il ne viendra pas de Bethléem mais plutôt de Washington, mais rien n'est sûr car après tout 500 000 dollars par an net d'impôt le FMI est un nid douillet.

Évidemment si le leader social démocrate préférait rester en place, le PS serait alors dans la panade car il faut bien le dire, les candidatures de François Hollande, Martine Aubry ne passionnent pas les foules tellement ils ont l'air d'être loin des français mais heureusement que Ségolène Royal et Arnaud Montebourg sont là pour animer le débat. Il va falloir qu'il se remue franchement pour (re)conquérir l'assentiment et le soutien des Français.

L'alternative à Sarkozy ne sera pas Le Pen mais le candidat de la gauche et elle ou lui seul.

 

Alors à 14 mois du scrutin ultime, que Le Pen soit en tête ne me gène absolument pas car  je rappelle volontiers 
  • qu'en 1980, Giscard devait gagner mais Mitterrand l'emporta en 1981
  • qu'en 1994 Balladur était en tête et Chirac a gagné en 1995
  • qu'en 2001 Jospin devait l'emporter mais Chirac a triomphé en 2002
  • qu'en 2006 Royal était loin devant mais qu'en 2007 Sarkozy a gagné
Ces sondages si loin de l'échéance ne veulent rien dire du tout, par contre ils sont dangereux car ils peuvent façonner une partie de l'opinion indécis et fragile qui peut être sensible à un discours rejetant l'autre et le prépare "au pire".
Enfin ce qui m'amuse mais me consterne, ce sont les réactions des personnalités politiques de droite et du centre qui jouent les vierges effarouchées en apprenant que Le Pen était en tête dans un sondage. Franchement n'est-ce pas pathétique alors qu'ils ont tout fait pour qu'il en soit ainsi depuis 2007. Qu'ils assument leurs erreurs de comportement et d'action !

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article